Eduardo Chillida, Échos

La ferme Zabalaga abrite l’exposition qui porte le titre Eduardo Chillida, Échos. Cette exposition à caractère rétrospectif a été spécialement conçue à l’occasion de la nouvelle ouverture du musée en avril 2019. Le titre renvoie à Oyarak (échos, en basque), une sculpture en fer qui est née en 1954 dans la forge de Manuel Illarramendi d’Hernani et qui est exposée au rez-de-chaussée de la ferme. Ecos (Échos), qui fait directement allusion à l’idée de répétition, est étroitement lié à la manière de travailler de Eduardo Chillida.

Par ailleurs, « échos » renvoie également à la capacité sonore de l’œuvre du sculpteur. Ses sculptures, notamment celles des premières années, gardent une relation directe avec la musique et matérialisent d’une certaine manière des « sons » qui se déplacent dans l’espace. De plus, Eduardo Chillida, Échos, dans cette nouvelle étape d’ouverture du musée, se connecte avec l’origine de tout, le lieu, le territoire et le passé. Il revisite l’œuvre de l’artiste dont la résonance s’étend vers le futur.