La ferme Zabalaga

« Je le ferai mais sans fixer de dates. J’ai commencé par préserver l’œuvre, mais cette merveilleuse ferme ne sera pas un musée mais le signe de ma présence ici. Je ne veux pas d'une reconstruction mais la laisser inébranlable et sûre telle qu’elle est pour la remplir d’une structure contemporaine : pour que l’on voit le présent et le passé. »

Eduardo Chillida

Lorsque Chillida a fait l’acquisition de la propriété, le bâtiment était pratiquement en ruine. Le sculpteur a rénové la ferme en conservant son identité traditionnelle.

À l’extérieur, la ferme conserve son aspect traditionnel. Ses murs de fabrication mixte alternent maçonnerie et pierre de taille. Les pierres de taille sont appréciées notamment dans l’environnement des embrasures. De plus, le bâtiment conserve des deux côtés de la façade sud deux contreforts au profil triangulaire. La construction conserve également la charpente en bois et le blason d’origine de la famille Zabalaga taillé sur la façade nord.

Eduardo Chillida s’est lancé dans la rénovation du bâtiment comme s'il s'agissait d’une sculpture. Le processus a été long, dominé par la liberté d'action et par un double objectif : introduire de l’espace à l’intérieur et préserver son identité.